Publication des résultats de l'Enquête nationale périnatalité 2016

26.11.2017

Contexte

En France, nous ne disposons pas de registre médical national permettant de suivre à l’échelle du pays les principaux indicateurs de l’état de santé de la mère et du nouveau-né, les pratiques médicales pendant la grossesse et l’accouchement, et les facteurs de risque.

Des Enquêtes Nationales Périnatales (ENP) sont donc réalisées en routine pour fournir des données sur ces indicateurs et aider à l’orientation des politiques de prévention.

 

Les Enquêtes Nationales Périnatales

Cinq enquêtes ont eu lieu, en 1995, 1998, 2003, 2010 et mars 2016.

 

Objectifs
  • Connaître les principaux indicateurs de l’état de santé, des pratiques médicales pendant la grossesse et l’accouchement, et des facteurs de risque périnatal ;  leur évolution entre les différentes enquêtes est décrite et des comparaisons aux indicateurs obtenus dans d’autres pays peuvent être effectuées ;

  • Apporter des informations pour guider les décisions en santé publique et évaluer les actions de santé dans le domaine périnatal (mesures publiques, recommandations professionnelles).

  • Fournir des résultats nationaux auxquels on peut comparer les données départementales ou régionales provenant d’autres sources, ou les données de chaque maternité.

Méthode
  • Population : toutes les enfants nés vivants ou mort-nés, en France métropolitaine et dans les DOM, nés après au moins 22 semaines d’aménorrhée  ou pesant au moins  500 grammes.

  • Enregistrement de toutes les naissances pendant l’équivalent d’une semaine.

  • Recueil  en deux parties : Entretien avec les femmes en suites de couches et Collecte de données à partir du dossier médical

 

 

 

L’Enquête Nationale Périnatale 2016
 

En France métropolitaine, certains facteurs de risque ont augmenté en 2016 et certaines recommandations sont partiellement suivies:

  • Un âge maternel élevé (35 ans ou plus), le surpoids et l’obésité sont plus fréquents en 2016 qu’en 2010 (respectivement 21 %, 20 % et 12 % en 2016 et 19%, 17% et 10% en 2010).

  • Entre 2010 et 2016, la consommation de tabac pendant la grossesse n’a pas baissé (17 %).

  • La vaccination anti-grippale des femmes enceintes est très faible (7 %) alors qu’elles sont considérées comme un groupe à risque élevé de complications en cas de grippe.

  • L’allaitement exclusif pendant le séjour en maternité a diminué (de 60 % à 52 %).

 

Certains indicateurs de santé périnatale se sont dégradés:

  • Le taux de prématurité augmente depuis 1995 (de 4,5 % en 1995 à 6,0 % en 2016 chez les enfants uniques nés vivants).

  • La proportion d’enfants avec un poids faible (pour leur âge gestationnel) a augmenté entre 2010 et 2016 (de 10,1 % à 10,8 % chez les enfants uniques nés vivants).

Sources:

1) Le rapport complet de l’enquête nationale périnatale 2016  

2) La plaquette avec les principaux résultats

3) La synthèse du rapport

 

Plus d'infos sur le site internet dédié de l'INSERM.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

France 2 recherche des témoignages

12.03.2015

1/2
Please reload

Actualités récentes
Please reload

Archives
Please reload

Suivez nous! 
  • Facebook Basic Square